Bloguer·Lire

Autumn is coming

Pour la 2e fois, j’ai joué au jeu de Masse critique et j’ai la chance d’avoir encore gagné. J’avais choisi un livre de la rentrée littéraire recommandé par Electra. Il est déjà arrivé chez moi.

AutomneSMITH Ali. Automne, traduit de l’anglais par Laetitia Devaux, Grasset, 2019, 237 p. (Autumn, 2016).
Présentation de l’éditeur : « Daniel Gluck, centenaire, ne reçoit pas d’autres visites dans sa maison de retraite que celles d’une jeune femme qui vient lui faire la lecture. Aucun lien familial entre les deux pourtant, mais une amitié profonde qui remonte à l’enfance d’Elisabeth, quand Daniel était son voisin. Elisabeth n’oubliera jamais la générosité de cet homme si gentil et distingué qui l’a éveillée à la littérature, au cinéma et à la peinture.
Les rêves – ceux des gens ordinaires, ou ceux des artistes oubliés – prennent une place importante dans la vie des protagonistes d’Ali Smith, mais le réel de nos sociétés profondément divisées y trouve également un écho. Le référendum sur le Brexit vient d’avoir lieu, et tout un pays se déchire au sujet de son avenir, alors que les deux amis mesurent, chacun à sa manière, le temps qui passe. Comment accompagner le mouvement perpétuel des saisons, entre les souvenirs qui affluent et la vie qui s’en va  ?
L’écriture d’Ali Smith explore les fractures de nos démocraties modernes et nous interroge sur le sens de nos existences avec une poésie qui n’appartient qu’à elle, et qui lui a permis de s’imposer comme l’un des écrivains britanniques les plus singuliers, les plus lus dans le monde entier. »

Comme je suis en plein Mois américain, ce roman va attendre octobre…

2 commentaires sur “Autumn is coming

  1. j’espère que tu vas aimer ! Céline n’a pas eu de coup de coeur – il faut bien garder à l’esprit la situation en Angleterre, le Brexit, l’immigration et ce temps qui passe .. celui-ci n’est pas le plus drôle (Winter l’est) mais il est très bien ! hâte de te lire

    J'aime

    1. Je viens de lire ta critique sur Babelio, très complète, je trouve que tu en parles très bien. Et je suis admirative que tu aies pu le lire en anglais, car même en français, on peut être un peu perdu par moments, un peu dérouté par les passages oniriques ou poétiques.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s