Littérature étrangère·Mois japonais

Prix Akutagawa, prix littéraire japonais

Après le Prix Yamamoto, c’est dans la liste des lauréats du Prix Akutagawa, que j’ai cherché à repérer des romans traduits en français :

  • SAYAKA Murata. La Fille de la supérette, Folio, 2019 (d’abord paru chez Denoël sous le titre Konbini).
  • HADA Keisuke. La Vie du bon côté, Picquier, 2017.
  • SHIBASAKI Tomoka. Jardin de printemps, Picquier, 2018.
  • YOSHIDA Shuichi, Park Life, Picquier, 2007.
  • GENYÛ Sôkyû. Au-delà des terres infinies, Picquier, 2008.
  • FUJIWARA Tomomi. Le Conducteur de métro, Stock, 1998.
  • MIURA Kiyohiro. Je veux devenir moine zen, Picquier, 2005.
  • MURAKAMI Ryû. Bleu presque transparent, Picquier.
  • ÔÉ Kenzaburô. Gibier d’élevage, Folio 2€, 2002.

Me voilà prête pour le Mois japonais 2020 !

UnMoisAuJapon2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s